Les différents types de masques

Les masques de type FFP2 ou FFP3, demeurent efficaces pour se protéger de postillons et autres gouttelettes émis lors d’éternuements, lesquels pourraient contenir le virus.  Ces masques protègent ceux qui les portent en évitant qu'ils inhalent des virus en suspension dans l'air. Ils sont composés d’une pièce faciale et d’un dispositif de filtration.

Les masques anti-projections, dit chirurgicaux, empêchent leur porteur de projeter des gouttelettes et leur évitent de contaminer leur entourage. Ils sont donc particulièrement indiqués pour le patient malade, dès les premiers symptômes.

Les "masques barrières" en tissu, ou masques alternatifs, constituent une nouvelle catégorie de masques de protection destinée au grand public. Moins filtrants que les masques FFP2 et chirurgicaux, ils permettent de protéger les personnes sans signes d’infection respiratoire :  la projection de postillons infectieux est évitée et la possible contamination par des gouttelettes infectées enrayée ; Ils ont l’avantage d’être réutilisables, à condition d’être bien utilisés et bien entretenus.

Pour rappel, quel que soit la catégorie de masque utilisée, le port du masque constitue un geste barrière complémentaire aux autres mesures préconisées jusqu’ici pour lutter contre la propagation du Covid-19 : le lavage régulier des mains et le respect de la distanciation sociale..

 

Comment porter un masque correctement ?

Le port du masque et sa capacité à filtrer sont réellement efficaces à condition de respecter certains principes :

  1. Manipuler toujours le masque en ayant les mains propres. Se laver les mains avant de le poser et au moment de le retirer
  2. Attraper et retirer le masque toujours par les élastiques ou les liens.
  3. Ajuster le masque à mi-hauteur du visage pour couvrir la bouche, le nez, le menton, couleur vers l’extérieur dans le cas du masque chirurgical. La barrette rigide en haut du masque va permettre de bien pincer la narine.
  4. Si le masque glisse, saisir le masque par les liens afin d’éviter toute contamination potentielle
  5. Prendre plus d’un masque avec soi ! Un masque peut être porté maximum durant 4 heures.

Attention : les masques ne doivent pas être portés pour des enfants de moins de 2 ans. Il est beaucoup plus efficace d’encourager la distanciation sociale et le lavage des mains pour les jeunes enfants.

 

 

Les consignes pour laver son masque

Si vous avez des masques chirurgicaux ou FFP2, sachez qu'ils sont à usage unique. Il faut les jeter après les avoir portés, vous ne pourrez donc pas les laver pour les réutiliser. 


Pour les masques grand public en tissu, qu'ils soient en coton, lin, tissu synthétique… Il faut connaître les bons gestes pour les réutiliser :

  • Placez vos masques dans le tambour, le mieux étant de les laver séparément du reste de votre linge
  • Le lavage du masque en tissu doit être fait à la machine à laver via un cycle de minimum 30 minutes à 60 degrés afin de tuer toutes les bactéries
  • Une fois la lessive terminée, sortez vos masques et mettez-les à sécher pendant 2 heures. 
  • Pour retirer d'éventuels plis après lavage, utiliser un fer à repasser ou à vapeur. Ne pas endommager les composants du masque, notamment les brides en élastique. 
  • Il est impératif de le laver après chaque utilisation, c'est à dire après chaque sortie.

 

Où se procurer des masques ?

Les pharmacies sont autorisées à vendre au grand public des masques chirurgicaux issus de leurs propres stocks ainsi que des masques barrières. Les buralistes et les enseignes de la grande distribution peuvent également proposer à la vente des masques chirurgicaux et des masques barrières. #TousMobilisés

 

À quoi reconnaît-on la qualité d’un masque ?

Depuis le début du mois de mai, nous voyons fleurir pléthore de masques divers et variés dans les rayons des grandes surfaces, de certains commerces et en pharmacies. Masques chirurgicaux stériles, des masques chirurgicaux à usage non médical, des masques en tissus aux normes européennes ou internationales multiples…bref comment s’y retrouver entre les normes  ? Comment savoir si mon masque est de qualité ?

Un masque de qualité est reconnaissable à des éléments simples, identifiables mais hélas peu connu du grand public :

  • Un masque de type chirurgical est a usage unique et répond à la norme EN 14683 :2019 ou à une norme internationale reconnue comme équivalente (Normes US : ASTM F2100-19 , Normes chinoises : YY/T 0969-2013 , YY/T 0469-2011, ou GB/T 32610-2016 classe A**). Cette référence à la  norme comme le marquage CE doit être présent sur l’emballage extérieur et emballage secondaire.
  • Un masque « grand public » en tissu est reconnaissable à un logo rond, bleu et blanc avec un liseré rouge présent sur son conditionnement extérieur et indiquant «  Filtration garantie – Testé X lavages ». Son taux de filtration ( 70% ou 90%) doit être également indiqué sur ce conditionnement et doit être testé au minimum sur 5 cycles de 30 min de lavage à 60°C. Tous les masques «  grand public » en pharmacie sont issus de fabrication industrielle et ont fait l’objet de tests menés par la Direction Générale des armées.

** Cette norme chinoise répond également à la norme EN 149 :2001 – Si sur l’emballage extérieur de certains boitages livrés récemment cette norme apparaît encore, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé dans un avis du 7 avril vet entériné le 12 mai reconnait cette norme chinoise comme équivalente à un masque chirurgical EN 14683 :2019

 

Plus d’info sur : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/masques-grand-public