Méduses

S’il vous arrive de croiser une méduse lorsque vous nagez, ne paniquez pas ! Si toutes les espèces ne sont pas urticantes, il est conseillé d’écourter votre baignade et de sortir de l’eau. Et si vous êtes au large, rentrez.

Ce sont les tentacules, bras gélatineux plus ou moins longs selon les espèces qui servent à pêcher le plancton, qui représentent un danger. C’est lorsque le tentacule rentre en contact avec quelque chose que la piqûre se produit : en une dizaine de millisecondes, les petits organites, appelés nématocystes, contenant un filament semblable à un harpon injectent la substance toxique tandis que les petits crochets présents l’empêchent de ressortir.

Comment reconnaître une piqûre de méduse ?

  • Vous avez l’impression de ressentir une décharge électrique, parfois très violente.
  • Vous avez une sensation de brûlure accompagnée de démangeaisons.

Comment soigner une piqûre de méduse ?

  • Rincez la lésion à l’eau de mer. Attention, ne lavez pas la plaie à l’eau douce qui risque de faire éclater les cellules urticantes et répandre le venin.
  • Disposez du sable que vous laisserez sécher puis grattez tout doucement le sable sec pour enlever les cellules urticantes encore présentes sur la peau.
  • Retirez délicatement les filaments qui peuvent rester accrochés à la peau à l’aide d’un gant, d’une pince ou d’une carte rigide.
  • Désinfectez la lésion à l’aide d’un antiseptique. Attention, ne la désinfectez pas avec de l’alcool.
  • Pour soulager la douleur, vous pouvez appliquer de la crème apaisante antihistaminique ou contenant un dermocorticoïde.
  • En cas de piqûre sur le visage ou de réaction allergique ? Consultez rapidement un médecin.

Douloureuses, les morsures de méduses en France métropolitaine ne sont pas dangereuses. Cependant le risque augmente quand les méduses sont nombreuses et peuvent piquer plusieurs fois.

La survenue de maux de têtes, de vomissements ou d’une gêne respiratoire (difficultés à respirer) après une piqûre peut laisser supposer une allergie au "venin" de la méduse. Il faut consulter un médecin de toute urgence. 

Pour finir, il faut rester vigilant quand on manipule une méduse morte car son venin reste actif. Si vous la touchez trop brutalement, vous risquez une projection du venin dans l’œil et une brûlure de la conjonctive.

 

Vives

Les vives sont très courantes sur les plages françaises en période estivale. Actifs la nuit quand ils sortent pour chasser, ces petits poissons de 10 à 15 centimètres de long vivent enfouis la journée dans le sable ou dans l’eau peu profonde, ne laissant entrevoir qu’une partie de leur tête. Or, leur arme se situe sur leurs nageoires dorsales, lesquelles sont dotées d'épines vénimeuses qui déclenchent une douleur fulgurante, au point de vous faire perdre connaissance, si jamais vous leur marchez dessus pieds nus. Par conséquent, le risque de noyade provoqué en cas de syncope n’est pas à négliger.

Comment reconnaître une piqûre de vive ?

  • En marchant sur le sable vous avez ressenti une douleur intense.
  • Vous avez des nausées, des vomissements ou des vertiges.

Comment soigner une piqûre de vive ?

  • Retirez les éventuels fragments d’épines à l’aide d’une pince et nettoyez la plaie.
  • Plongez le membre piqué une dizaine de minutes dans l’eau chaude (45-50°C).
  • Attention à ne pas vous brûler- car la chaleur neutralise le venin.
  • Désinfectez la blessure.
  • Consultez un médecin qui vous prescrira un médicament pour éviter la surinfection.

Extrêmement douloureuses, les piqûres de vives ne sont généralement pas dangereuses.

 

Oursins

Les oursins sont courants sur le littoral Méditerranéen, sur les côtes de la Manche et de l'Atlantique et fréquents à proximité des rochers. Leurs piqûres ne sont pas venimeuses contrairement à celles de certaines espèces exotiques. Mais ce n’est pas une raison pour les ignorer car malgré l’absence du danger direct, les piqûres d’oursins restent des plaies qu’il faut soigner.


Comment soigner une piqûre d’oursin ?

  • Extrayez les épines de la plaie avec une pince fine ou une pompe à venin. Attention, les épines des oursins sont très friables.
  • Rincez à l’eau douce et désinfectez la plaie.
  • Si la plaie est profonde ou si vous n’arrivez pas à extraire toutes les épines, consultez un médecin.