Articles de santé

S.O.S. brûlure : que dois-je faire ?

Le 03/03/2014 | Brûlures, Brûlure


Une brûlure est vite arrivée : une plaque électrique trop chaude, une tasse de thé renversée, un moment de distraction en repassant… Dans toutes ces situations, il faut pouvoir réagir rapidement et efficacement !

Comment réagir face à une brûlure ?

Lors d’une brûlure, la peau atteint une température très élevée. Si vous ne réagissez pas rapidement, la chaleur se diffuse et risque alors d’atteindre les tissus proches, situés sous la peau. Même quand la peau n’est plus en contact avec la source de chaleur, elle se consume encore pendant un certain temps. Quels sont les premiers gestes à poser ?

1) Éliminer la source de chaleur
S’éloigner de la source de brûlure est le premier réflexe évident. Même si le contact avec la source de chaleur n’est généralement que de courte durée, des vêtements qui ont pris feu ou ont été ébouillantés sont susceptibles de maintenir la chaleur. Il est donc important de les enlever, sauf s’ils collent à la peau.

2) Passer la blessure sous l’eau
Le premier ami de la brûlure est l’eau. Passer la brûlure sous l’eau courante diminue la température de la peau et évite ainsi que la chaleur ne continue à aggraver les lésions. De plus, l’eau soulage immédiatement la douleur et limite le gonflement. Agissez le plus vite possible : après une demi-heure, il est déjà trop tard !

La formule à retenir est « 3x20 » (aussi appelée méthode du « cooling ») :

- dans les 20 minutes après la brûlure,

- arroser la brûlure pendant 20 minutes,

- avec de l’eau tiède à environ 20 degrés.

Une brûlure, mais à quel degré ?

La gravité des brûlures varie énormément : certaines brûlures guérissent spontanément après quelques jours, tandis que d’autres nécessitent un transfert d’urgence à l’hôpital. Il existe trois degrés de brûlures en fonction de leur profondeur :

• les brûlures au 1er degré : elles touchent seulement les couches superficielles de l’épiderme. La peau est rouge, douloureuse et légèrement gonflée.

• les brûlures au 2e degré : l’épiderme est détruit. La peau est rosée, douloureuse et des cloques apparaissent.

• les brûlures au 3e degré : la peau est détruite en profondeur jusqu’à la graisse. Elle est noire ou grisâtre et est rigide comme du carton. Les terminaisons nerveuses sont atteintes, ce qui rend la blessure indolore au toucher.

Quand dois-je contacter un médecin ?

Deux cas de figure nécessitent une prise en charge par un médecin, après avoir administré soi-même les premiers soins :

• La brûlure est plus grande qu’une pièce de 2 euros et présente des cloques : contactez votre médecin.

• La brûlure est plus large que la main : téléphonez immédiatement aux urgences (appelez le 15 ou le 112), car un transport médicalisé et une hospitalisation sont probablement nécessaires.

Pour les brûlures au premier degré et pour celles au deuxième degré plus petites qu’une pièce de 2 euros, une application locale quotidienne d’une pommade à base de sulfadiazine pendant quelques jours suffit généralement. Recouvrez la pommade avec une compresse stérile et changez le pansement tous les jours. En cas de brûlure au deuxième degré, retirez délicatement les restes de pommade et nettoyez la plaie avec un désinfectant non desséchant (par ex. : chlorhexidine) avant d’appliquer une nouvelle couche. Si la brûlure n’a pas cicatrisé après 15 jours, prenez rendez-vous chez votre médecin.

Une bonne trousse de secours !

Heureusement, la plupart des brûlures de la vie quotidienne guérissent facilement. Garder une trousse de secours « spéciale brûlures » chez soi est indispensable : pommade, compresses stériles, sparadraps, ciseaux… Votre pharmacien vous conseillera les produits les mieux adaptés !

Article rédigé par Kathleen Mentrop, ViVio

Découvrez d’autres informations de santé !