Articles de santé

J’ai de l’acné : que faire ?



Se regarder dans la glace le matin et apercevoir son visage parsemé d’acné n’a rien de réjouissant. Cela peut vite nous donner des complexes. Alors, comment gagner la guerre contre les boutons ? Faisons le point en six questions !

1/ Qu’est-ce que l’acné ?

L’acné est une maladie de la peau, causée entre autres par une sécrétion excessive de sébum (substance grasse qui protège la peau du dessèchement). L’acné se manifeste par l’apparition de boutons rouges, de points noirs et de points blancs. Si l’acné touche principalement les adolescents, elle concerne parfois aussi les adultes notamment les femmes.

2/ Comment se manifeste l’acné ?

L’acné apparaît généralement sur les zones riches en glandes sébacées, les glandes responsables de la production de sébum : le visage, le cou, le haut du dos et la poitrine.

Il existe deux types de lésions d’acné :

  • les comédons : points noirs et points blancs ;
  • les lésions inflammatoires : boutons rouges (d’un diamètre de 1 à 5 millimètres) et nodules (lésions inflammatoires profondes, rouges et douloureuses, dont le diamètre est supérieur à 5 mm)

3/ Que faire en cas d’apparition d’acné ?

Si vous souffrez d’acné, le premier réflexe est de prendre contact avec un spécialiste de la santé : votre pharmacien, votre médecin généraliste ou votre dermatologue. Celui-ci pourra vous proposer un traitement adapté à votre type de peau et à la sévérité de votre acné.

4/ Quels sont les différents traitements possibles ?

Plusieurs traitements existent, selon le type et la sévérité des lésions.

Le traitement local 

Il s’agit du traitement le plus classique si vous souffrez d’une acné légère à modérée. Attention, certains de ces traitements locaux nécessitent une prescription.

Le traitement oral

En cas d’échec du traitement local ou si votre acné est sévère, un traitement par voie orale, souvent associé à un traitement local, s’avère parfois nécessaire :

  • les antibiotiques ;
  • les pilules contraceptives contenant un progestatif peu androgénique (les androgènes sont un groupe d’hormones stimulant la production de sébum) ;
  • les rétinoïdes oraux : dérivés de la vitamine A, ces anti-acnéiques sont absolument contre-indiqués en cas de grossesse, car ils sont associés à un risque très élevé de malformation chez le fœtus ;
  • le gluconate de zinc.

La majorité de ces médicaments sont soumis à prescription médicale.

5/ Quels sont les gestes quotidiens pour réduire l’acné ?

Quel que soit le degré de sévérité de votre acné, une hygiène cutanée s’impose. Elle comprend :

  • une toilette quotidienne à l’aide d’un gel ou d’un pain dermatologique sans savon ;
  • l’application d’une crème hydratante adaptée à votre peau, pour mieux tolérer les traitements.

6/ Y a-t-il d’autres recommandations à suivre ?

  • Utilisez une protection solaire en cas d’exposition au soleil. D’une part, certains traitements anti-acnéiques peuvent être photo-toxiques (comme les rétinoïdes et les antibiotiques). D’autre part, le soleil entraîne une réduction temporaire de l’acné, mais celle-ci réapparaît plus intensément ensuite.
  • Privilégiez les cosmétiques non comédogènes, adaptés à la peau acnéique.
  • Ne touchez pas vos boutons et n’essayez pas de les percer, au risque de déclencher ou d’aggraver l’inflammation.

En conclusion

85 % de la population est, un jour ou l’autre, concernée par l’acné. Si empêcher son apparition est impossible, des solutions existent pour s’en débarrasser efficacement.

Demandez conseil à un spécialiste !

Article rédigé par Kathleen Mentrop, ViVio

Découvrez d’autres informations de santé !