Articles de santé

Les oméga-3, bons pour la santé ?



« Les oméga-3, c’est bon pour la santé. » Cette phrase, nous l’avons déjà tous entendue ! Malgré l’engouement que les oméga-3 suscitent aujourd’hui, leurs bienfaits sont encore sujets à discussion. Les études sont nombreuses et certaines se contredisent. Tentons de faire le point sur ces acides gras qui font bouillonner l’actualité scientifique.

Les oméga-3, c’est quoi ?

Les oméga-3 appartiennent à la famille des acides gras polyinsaturés. Il en existe plusieurs formes, dont les principales sont les acides alpha-linolénique (ALA), eicosapentanoïque (EPA) et docosahexanoïque (DHA). De nombreuses recherches ont mis en lumière le rôle important de ces « bons acides gras » dans certaines fonctions du corps humain, comme l’activité musculaire, la coagulation, la digestion, la fertilité, ainsi que la division et la multiplication cellulaire.

Où trouve-t-on les oméga-3 ?

Les oméga-3 proviennent des plantes ou des poissons. Les sources principales d’ALA sont les huiles végétales (canola, soya, lin), les margarines contenant ces huiles, les noix et les graines de lin moulues. Le pain, le lait, le jus de fruit et les œufs constituent également des sources d’ALA. Quant aux EPA et aux DHA, on les trouve dans le poisson (surtout les poissons gras : saumon, thon, truite, hareng, sardine, requin, espadon…) et dans leurs huiles, ainsi que dans les fruits de mer. Les oméga-3 existent aussi sous forme de compléments alimentaires.

Quels bienfaits pour la santé ?

Certaines preuves ont été rapportées quant aux bénéfices de la consommation de poisson et de fruits de mer pour la santé. On sait, en particulier, que les Esquimaux, qui ont une alimentation riche en poissons, souffrent peu de maladies cardiovasculaires. Par contre, en ce qui concerne les bienfaits des suppléments d’oméga-3, le doute plane encore.

Les maladies cardiovasculaires

C’est dans ce domaine que l’on retrouve le plus d’études. Certains résultats démontrent que les sources marines riches en oméga-3 seraient bénéfiques pour le cœur : les personnes qui consomment du poisson au moins une fois par semaine seraient moins susceptibles de mourir d’une maladie cardiaque que celles qui n’en mangent que rarement ou jamais. Toutefois, il n’a pas été prouvé que la prise de suppléments d’oméga-3 (EPA et DHA) prévienne les maladies cardiovasculaires.

Les maladies neurologiques et de l’œil

Dans ce domaine aussi, des études ont été menées. Toutefois, les résultats ne sont pas suffisants pour établir une conclusion sur l’efficacité des oméga-3 dans les nombreux domaines étudiés : sclérose en plaques, Alzheimer, hyperactivité, dégénérescence maculaire liée à l’âge… Bien qu’il soit prouvé que le DHA joue un rôle important dans le fonctionnement de ces organes.

Autres pathologies

Des recherches sont également en cours sur les bénéfices de la prise de suppléments d’oméga-3 dans la prévention et la guérison de multiples maladies : allergies, asthme, maladie de Crohn, mucoviscidose, diabète, obésité, ostéoporose... Les résultats actuels ne permettent cependant pas encore de tirer une conclusion univoque.

Votre alimentation est peu équilibrée ? Le poisson n’est pas présent dans votre assiette ? Parlez de l’intérêt des oméga-3 à votre pharmacien !

Article rédigé par Kathleen Mentrop, Vivio

Découvrez d’autres informations de santé !