Articles de santé

Voyage : n’oubliez pas vos vaccins !



Vous prévoyez un grand voyage ? Pensez à vérifier si votre destination nécessite certains vaccins. Tour d’horizon !

Vaccination : êtes-vous à jour ?

Avant tout, vérifiez que vous êtes en ordre pour les vaccins obligatoires et recommandés en France ! Pensez notamment aux vaccins Tétanos-Diphtérie-Polio et coqueluche, qui nécessitent des rappels tout au long de la vie. Sans oublier la rougeole, dont une épidémie s’est développée en France en 2008 suite à la mauvaise couverture vaccinale.

Quels sont les vaccins recommandés ?

Ensuite, renseignez-vous sur les vaccins recommandés pour votre lieu de séjour :

  • Les vaccins obligatoires pour entrer sur le territoire.
  • Les vaccins indispensables pour votre sécurité, même s’ils ne sont pas obligatoires.

En fonction de votre type de voyage, certains vaccins supplémentaires seront conseillés : un trek en sac-à-dos comporte plus de risques qu’un séjour dans un hôtel tout confort. Contactez un centre de vaccination du voyage pour faire le point. Et ce, 6 à 8 semaines avant le départ car certains vaccins nécessitent plusieurs injections. Enfin, si vous allez dans une zone à risque, n’oubliez pas les médicaments qui permettent une protection contre le paludisme (malaria), tout aussi importante.

Principaux vaccins du voyage

La fièvre jaune

La fièvre jaune est une maladie virale (virus amaril) transmise par certains moustiques.

Zones à risque
Le vaccin est indispensable dans les régions tropicales d'Afrique et d'Amérique du Sud et même obligatoire dans certains pays, notamment la Guyane française.

Schéma vaccinal
- 1 injection au minimum 10 jours avant le départ.
- Validité : 10 ans.
L’enfant peut être vacciné dès 1 an, voire 6 mois.

Contre-indications
- La grossesse est une contre-indication relative. À ce jour, aucun effet indésirable sur la mère ou son enfant n’a été décrit. La vaccination peut donc parfois être proposée.
- Allergie aux protéines d’œufs.
- Immunodépression. Notez que les personnes HIV positives pourront être vaccinées si leur système immunitaire est peu altéré.

Où se faire vacciner ?
Dans un centre de vaccination agréé, qui vous donnera un certificat international de vaccination.

La méningite à méningocoque

Les bactéries méningocoques constituent les causes majeures de méningite aiguë, une infection grave des enveloppes entourant le cerveau (méninges). La transmission se fait de personne à personne par des gouttelettes de sécrétions naso-pharyngées. Elle s’attrape par exemple lors d’un contact étroit et prolongé (baiser, éternuement, toux rapprochée) avec une personne infectée.

Zones à risque
La vaccination contre les méningocoques de sérogroupes A, C, Y et W135 est recommandée pour tous les séjours dans la région de la « ceinture de la méningite », qui s'étend en Afrique sub-saharienne du Sénégal à l'ouest jusqu'à l'Éthiopie à l'est, principalement en période sèche, de novembre à juin, surtout si vous êtes amené à vivre en contact avec la population locale. Ce qui est rarement le cas dans les hôtels de bord de mer.

Elle est obligatoire pour les pèlerinages à La Mecque et à Médine. Ce n’est qu’avec le certificat de vaccination que le pèlerin pourra obtenir son visa.

Schéma de vaccination
- 1 injection 10 jours avant le départ.
- validité : 3 ans.

Contre-indications
Hypersensibilité à l’un des composants du vaccin. En cas de fièvre, la vaccination sera différée.

Où se faire vacciner ?
Dans un centre de vaccination agréé.

L’encéphalite japonaise

C’est une maladie inflammatoire grave, qui s’attaque principalement au système nerveux central. Elle est due à un virus transmis par certains types de moustiques vivant aux abords des rizières en Asie du sud-est.

Zones à risque
Pays d’Asie du Sud-Est, Chine et sous-continent indien. Le vaccin n’est recommandé que lors d’un séjour long (au moins 1 mois) avec activités en zone rurale (rizières particulièrement), à la saison des pluies.

Schéma vaccinal
- 2 injections à 28 jours d’intervalle.
- Rappel : 12 à 24 mois après la première injection.

Le vaccin chez l’enfant est indiqué dès l’âge de 2 mois.

Contre-indications
Hypersensibilité à l'un des constituants du vaccin.

Où se faire vacciner ?
Dans un centre de vaccination agréé.

L’hépatite A

L'hépatite A est causée par un virus, qui provoque une atteinte du foie avec jaunisse. L’hépatite A est généralement bénigne et contrairement à l’hépatite B ou C, il n’existe pas d’hépatite chronique (incapacité de l’organisme à éliminer le virus). Il se transmet souvent par l’eau et les aliments, contaminés par les matières fécales de personnes infectées.

Régions à risque
Le vaccin est conseillé dans tous les pays en voie de développement. Les personnes originaires de pays endémiques comme l’Afrique ou ayant fait une jaunisse sont déjà protégées.

Schéma vaccinal
- 1 injection, au moins 15 jours avant le départ, qui protègera pendant 1 an.
- Un rappel 6 à 12 mois plus tard procure une protection à vie. Le vaccin chez l'enfant est possible dès l'âge de 1 an.

Contre-indications
Hypersensibilité connue à l’un des constituants du vaccin.

Où se faire vacciner ?
Chez son médecin traitant.

La fièvre typhoïde

Il s'agit d'une infection causée par la bactérie Salmonella typhi, survenant dans des zones à l’hygiène précaire. Elle provoque une fièvre élevée et soutenue, accompagnée notamment de maux de tête et de douleurs abdominales et elle peut mener à une septicémie (infection grave du sang). Elle se transmet souvent par l’eau et les aliments, contaminés par les matières fécales de personnes infectées.

Zones à risque
La vaccination est conseillée dans les zones à risque : sous-continent Indien, Indonésie, Afrique du Nord, Sénégal, Chili, Pérou et Mexique. Le risque est lié aux conditions précaires : votre voyage en hôtel de luxe ne nécessite pas de vaccination.

Schéma vaccinal
- 1 injection 2 semaines avant le départ.
- Validité : 3 ans. L’enfant peut être vacciné dès 2 ans.

Contre-indications
Hypersensibilité connue à l’un des constituants du vaccin.

Où se faire vacciner ?
Chez son médecin traitant.

La rage

La rage est une maladie due à un virus transmis par la salive d’un animal infecté, via une morsure, une griffure ou un léchage sur une peau écorchée. Le chien est responsable à 95 % des cas de rage, mais le chat et la chauve-souris peuvent aussi la transmettre.

Zones à risque
Le vaccin est conseillé pour les séjours de longue durée ou aventureux, surtout si vous êtes éloigné de toute structure sanitaire équipée. L’Afrique et l’Inde sont les régions où la rage sévit le plus. Mais la maladie est présente dans plus de cent régions du monde.

Schéma vaccinal
- 3 injections en 1 mois.
- Une fois vacciné, en cas de morsure suspecte, il vous suffira de faire 2 autres injections vaccinales pour être protégé.
Le vaccin peut être proposé aux enfants dès qu’ils commencent à marcher.

Contre-indications
Aucune.

Où se faire vacciner ?
Chez son médecin traitant.

article rédigé par Barbara Delbrouck - ViVio

Découvrez d’autres informations de santé !