Articles de santé

La vitamine D : à quoi ça sert ?



Actuellement 8 Français sur 10 manquent de vitamine D. Mais qu’est-ce que la vitamine D ? D’où provient-elle ? Quel est son rôle ? Gros plan sur celle qu’on nomme « la vitamine du soleil ».

La vitamine D : kézako ?

La vitamine D joue un rôle majeur dans la minéralisation osseuse, c’est-à-dire dans l’absorption du calcium et du phosphore apportés par l’alimentation, dans le tube digestif. Calcium et phosphore sont essentiels pour la bonne santé des os.

Quelles sont les sources de vitamine D ?

Il existe deux sources de vitamine D :

  • l’exposition solaire : il s’agit de la source principale de vitamine D, puisqu’environ 90 % de cette « vitamine du soleil » est synthétisée par l’organisme sous l’effet du rayonnement sur la peau. Cette synthèse varie en fonction de plusieurs facteurs, notamment l’utilisation de crèmes solaires, la couverture de la peau par les vêtements, la saison, la latitude, les conditions météorologiques et la pigmentation de la peau.
  • L’alimentation : l’apport alimentaire de vitamine D est très faible. La vitamine D est présente en petites quantités dans l’huile de foie de morue et quelques poissons gras, dans le jaune d’œuf, le lait entier ou encore dans le foie. Toutefois, l’alimentation ne permet pas de couvrir les besoins de l’organisme en vitamine D.

Une population carencée

Actuellement 8 Français sur 10 présentent une carence en vitamine D. Les personnes les plus à risque de présenter une carence sont :

  • les personnes de plus de 65 ans
  • les personnes institutionnalisées
  • les personnes à peau foncée
  • les personnes obèses
  • les enfants nourris exclusivement au sein (le lait maternel est pauvre en vitamine D)
  • les patients atteints d’affection rénale, hépatique ou de malabsorption
  • les patients qui prennent certains médicaments, comme les corticoïdes…
  • les femmes enceintes et qui allaitent
  • les personnes peu exposées à la lumière du jour ou au soleil et celles qui portent en permanence des vêtements qui couvrent la majeure partie du corps.

Chez ces personnes, un complément de vitamine D peut s’avérer nécessaire.

Quels sont les effets d’une carence en vitamine D ?

Les dernières décennies ont vu se multiplier les études présentant les effets de la vitamine D sur diverses pathologies. Le rôle de la vitamine D sur la santé de l’os a été clairement établi : en agissant sur l’absorption du calcium, la vitamine D joue un rôle dans la prévention de l’ostéoporose. L’ostéomalacie, encore appelée rachitisme chez les enfants, est un défaut grave de minéralisation osseuse liée à un manque sévère de vitamine D.

Chez les personnes âgées, un taux suffisant de vitamine D permet de réduire le risque de fractures, mais aussi de diminuer le risque de chutes (la vitamine D exerçant une action sur le système musculaire squelettique).

D’autres études semblent également montrer une association entre un déficit en vitamine D et différentes pathologies non squelettiques, comme les maladies cardiovasculaires, le diabète, le cancer du sein et du côlon, les maladies infectieuses, certains troubles de l’humeur… Cependant, les données sont encore insuffisantes pour confirmer le rôle de la vitamine D dans la prévention de ces maladies.

Faire le plein de vitamine D

Puisque l’exposition solaire est la principale source de vitamine D, il faut mettre son nez dehors : promenez-vous, faites du sport, jardinez… Pour les personnes à peau claire, une exposition du visage et des avant-bras durant 10 à 15 minutes, 3 fois par semaine, est suffisante. Une personne à la peau foncée aura, quant à elle, besoin d’un temps d’exposition 3 à 5 fois supérieur pour synthétiser la même quantité de vitamine D. Ne perdez cependant pas de vue que les rayons du soleil favorisent l’apparition du cancer de la peau. Ainsi, l’exposition doit être modérée et, lorsqu’elle se prolonge au-delà de quelques minutes, l’utilisation d’une crème solaire est nécessaire !

En automne et en hiver, comme le soleil a tendance à faire défaut dans nos pays, vous pouvez faire une cure de vitamine D pour avoir les apports nécessaires. Cet apport peut être utile tout au long de l’année, si vous ou l’un de vos proches faites partie d’une des populations à risque de déficit en vitamine D. Notons finalement qu’un dosage sanguin est possible si votre médecin le juge nécessaire.

Demandez conseil à votre pharmacien.

Article rédigé par Kathleen Mentrop, ViVio

Découvrez d’autres informations de santé !